Grandes jorasses, pointe Whymper, face S 5.1 (E3) - Mont Blanc - 23 juin 2019 - version courte

Grandes jorasses, pointe Whymper, face S 5.1 (E3) - Mont Blanc - 23 juin 2019 - version courte

alainlo
alainlo
Vidéo de ski
Publiée le le 25 juillet 2019

1 131 vues

Grandes jorasses, pointe Whymper, face S 5.1 (E3) - Mont Blanc - 23 juin 2019

CR sur http://www.skitour.fr/sorties/grandes-jorasses,92885.html#sortie.

Enorme, génial, dantesque, mythique, mystique.
Un énorme pavé dans des conditions indécentes, les mots me manquent.

On attend la vidéo et les photos à couper le souffle de Marian !

Il faut finir la saison en beauté, remuons nous les méninges. Le saudan apparait vite comme une évidence, j'en parle à droite et à gauche mais personne n'est dispo/chaud.
Heureusement, Marian, rencontré à la grande Ciamarella le dimanche dernier (dans la face N notez, pas la SO) est motivé pour une dernière.

Il me propose vite la S des JoJo. Rdv la veille après un aller en train. Merci pour l’accueil et tout et tout, c'était au poil ! Manger, couché.

Réveil 23h40 pour un départ minuit, on est chauds les cocos. Grosse incertitude pour ma part, j'ai jamais mangé un aussi gros gâteau.

Arrivé 1h30, départ 1h41. Le but c'est d'être au sommet à 10h, face SW et canicule obligent. La montée déroule à merveille, bucolique, puis dans les barres de nuit, puis en crampons sur névé torturé, enfin à skis sur et entre les énormes crevasses du coin. Mentions spéciales aux séracs-immeubles qui jalonnent le raidillon, c'est joliment ambiance. Attention à la lèvre immense qui barre le raidillon, il faut contourner à gauche.

Le D+ et l'altitude se font sentir, les 300 derniers mètres sont bien pénibles mais récompensés par les 10/15cm de fraîche qui n'ont pas chauffé. Je précise que la machine aura tracé tout le long, je me serai contenté de souffrir en silence derrière...
Sommet et vue incroyables, on ne traîne pas trop, ça chauffe.

La descente est absolument époustouflante, entre poudre, poudre tassée et neiges dures revenues ou avec un grip excellent. C'est extrêmement skiant, fluide et jouissif. Les passages qui semblaient tendus à la montée déroulent finalement grâce au grip ou au dégel. Même le bas qui a bien chauffé est excellent car en bon névé.

Retour pas si long (1100m D-) avec le barda sur le dos, pas trop chaud avec un petit vent, une journée incroyable se termine en beauté !

Merci beaucoup Marian pour ce superbe partage !

Vidéos associées